• LES RUSES DE LA CHAIR

     Voici quelques-unes de ces pensées charnelles les plus fréquentes:

    • La chair veut nous faire croire que certaines de ses œuvres sont simplement des « faiblesses humaines. »La chair veut nous faire accepter l’idée que ces « faiblesses » sont propres à la nature humaine, et que nous devons donc les accepter comme des contraintes inévitables.

    Les véritables faiblesses humaines n’ont rien à voir avec des œuvres de la chair. Jésus Lui-même était soumis à certaines faiblesses humaines, comme la fatigue, la faim, la soif, la nécessité de se reposer ou de dormir… Ces faiblesses-là sont normales. Mais elles n’ont rien à voir avec les œuvres de la chair, comme la colère, l’animosité, l’amertume, la rancune… Nous ne devons pas accepter ces choses charnelles comme normales dans notre vie. Nous ne devons pas oublier que notre vraie nature, en Christ, n’est plus une nature de péché, ni une nature charnelle. Notre nature est une nouvelle nature, « créée à l’image de Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité » (Ephésiens 4: 24).

    Nous pourrons donc toujours éprouver la fatigue, la faim ou la soif, mais cela ne sera jamais une raison de nous laisser contrôler par la chair! Par sa mort et Sa résurrection, Christ nous a définitivement libérés de tout ce qui est charnel!

    • La chair veut nous faire croire que certaines de ses œuvres sont simplement des « nécessités » de notre corps physique. La chair essayera ainsi de nous convaincre, par exemple, que la gloutonnerie, la paresse, certains désirs sexuels excessifs, ou même certaines perversions sexuelles, ne sont que des « nécessités de notre corps, » que nous devons accepter comme normales.

    Nous ne devons pas nous laisser séduire par de tels faux raisonnements! Nous devons voir la vérité en face, et « appeler un chat un chat »! Nous devons écouter la voix du Saint-Esprit, et accepter Sa Lumière! La gloutonnerie, la paresse, une passion sexuelle excessive, ou une perversion sexuelle, resteront toujours des œuvres de la chair! Ce sont tout simplement des péchés, dont nous devons nous repentir, et auxquels nous devons renoncer!

    • La chair veut nous faire croire que certaines de ses œuvres seront toujours difficiles ou impossibles à éliminer de notre vie, parce que nous « vivons dans un monde et des conditions difficiles, » et que « nous ne pourrons jamais échapper aux contraintes négatives de notre environnement. »La chair ne veut jamais se remettre en cause, elle nous poussera toujours à accuser « les autres, » ou « notre environnement, » de tous nos malheurs. Parfois, elle nous poussera même à accuser Dieu, et à Le rendre responsable de ne pas intervenir dans nos difficultés.

    Si nous acceptons cette pensée mensongère, nous aurons toujours tendance à rejeter sur les autres la responsabilité de nos échecs, de notre comportement charnel, ou de nos propres péchés. Nous accuserons les autres d’avoir provoqué notre réaction charnelle, sans voir que nous sommes toujours entièrement responsables de nos réactions charnelles! Rappelons-nous toujours que ce n’est pas ce qui nous arrive qui compte, mais notre manière de réagir à ce qui nous arrive!

    • La chair veut même nous faire croire que certaines de ses œuvres sont la « volonté de Dieu pour nous, » afin de nous « maintenir dans l’humilité »!C’est peut-être la ruse la plus subtile de la chair! Si nous sommes persuadés que quelque chose est la volonté de Dieu pour nous, comment pouvons-nous en être délivrés?

    La chair nous persuadera par exemple que telle maladie ou telle infirmité est la volonté de Dieu pour nous, afin de nous garder dans l’humilité. Quel mensonge grossier! Si nous avons compris que Christ S’est chargé sur la croix de nos maladies et de nos infirmités, comment pourrions-nous accepter la pensée que Dieu pourrait nous envoyer une maladie « pour nous garder dans l’humilité »? C’est au contraire le comble de l’orgueil que de croire cela!


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :